mardi 25 juin 2013

Une belle aventure

Voici un article un peu spécial aujourd'hui, qui signe la reprise du blog !

Tout d'abord, un grand grand merci à vous de continuer à venir sur le blog et à déposer de gentils commentaires alors que j'ai été très absente.

A la fin de l'été dernier, j'ai dû prendre une décision qui allait bouleverser ma vie. J'avais un beau diplôme en poche, mais 2 ans après la sortie de la fac j'étais forcée de constater que je n'aurai jamais la vie professionnelle que j'espérais. Et puis finalement, était-ce vraiment mon ambition que de passer la moitié de ma vie dans un bureau à essayer de changer des choses sans avoir les moyens de le faire ? 

Bien sûr l'idée de faire de la pâtisserie mon métier me trottait dans la tête depuis des années. Mais il aura fallu du temps avant que je comprenne que je pouvais le faire. Et à 27 ans, comment fait-on pour devenir pâtissière ?? L'apprentissage n'est plus possible à cet âge-là, il existe bien des solutions mais c'est le parcours du combattant et il n'y a qu'une très mince chance pour que ça aboutisse...
Le hasard fait bien les choses, certains diront que c'est le destin ! Un soir, je faisais comme à mon habitude le tour des blogs culinaires et je suis tombée sur un article de Sabrina de Rêve de Gourmandises qui décrivait son parcours de diplômée de pâtisserie en tant que candidat libre. En tant que candidat libre ? C'est vraiment possible ? Autant vous dire que je n'ai quasiment pas dormi de la nuit, j'ai passé des heures à chercher des témoignages, à savoir comment y arriver...

Au même moment, j'avais le choix d'accepter une situation professionnelle très inconfortable ou de me retrouver sans rien. Et cette idée de passer le CAP pâtissier en candidat libre qui tournait sans cesse dans ma tête... Je pense très sincèrement qu'il faut profiter du temps précieux qu'on a pour réaliser ses rêves. J'avais l'opportunité de réaliser l'un des miens, alors pourquoi hésiter ?

Timidement, j'ai rejoint le groupe de Sabrina qui a été notre "prof" tout au long de l'année. J'ai déjà eu l'occasion de vous parler de ce groupe, qui a vu le jour sur Facebook en septembre dernier et qui compte aujourd'hui près de 250 membres dont une grande partie qui est active et qui a passé le CAP cette année. Certains ont pu intégrer la voie de l'apprentissage, d'autres ont eu l'occasion de suivre quelques cours en CFA ou avec des pro, beaucoup ont pu faire un ou plusieurs stages, et il y en a qui grâce à leur motivation sans faille ont réussi à le passer avec seulement des entraînements à la maison. Nous avons tous des parcours différents, mais une chose nous réunit : notre passion. Cela nous a beaucoup rapprochés et nous avons lié de belles amitiés au fil des mois. Sans ces ami(e)s, je n'aurais jamais pu arriver jusque là. Leurs conseils, leur soutien, leur présence à toute heure, leur bienveillance m'ont permis d'avancer, de croire en moi et en mon rêve. Aujourd'hui, je n'ai plus des rêves mais bel et bien des projets.

Je remercie donc Patricia, Sarah, Kathleen, Alice, La-Fée Élo, Anissa, Valérie, Emmanuelle, Laeti, Linda, Arnaud et :

- Anne du blog Lauryeva Party 
- Anne du site Foodavenue.fr 
- Audrey du blog Cooking Mymy 
- Barbara du blog Les Gourmandises de Barbara 
- Carol du blog Sucrés Délices 
- Céline du blog Le Grain de Cel 
- Christiane du blog Funny Cake 
- Déborah du blog La Cuisine de Déborah 
- Fadila du blog Cuisine de Fadila 
- Galina du site Gateaux sur Mesure 
- Johanna du blog JSG Cake Design 
- Julie du blog Cookbook Addict 
- Kawtar du blog  Les milles et une Chhiwats 
- Linda du blog La cuisine de mes racines 
- Lucy du site Invitation au Délice 
- Marie du blog Marie's cooking 
- Marine du blog Les Petits Caprices 
- Nou du blog Couleurs-Macarons 
- Patricia et sa page Patty's Cakes 
- Sabrina du blog Rêve de gourmandises 
- Sabrina et sa page Les Cupcakes de Nina 
- Sandrine du blog Saveurs choc-n-roudoudou  
- So du blog Dunya 7alawa 
- Vanessa et sa page Pralin&Choco

Et bien sûr, un grand merci à Cyril J. et Cyril C., ainsi qu'à toute l'équipe des deux boulangeries qui ont bien voulu m'accueillir en stage et m'aider dans l'apprentissage de ce beau métier.

Pour finir ce billet, je partage avec vous quelques photos de mes entraînements qui m'ont parfois fait rire (clin d'oeil aux brioches zizi...), souvent mise en colère (grrr la pâte à choux), ou encore rendue fière de ma progression (comme pour les croissants et c'était pas gagné...).

Le CAP c'est :


 


Des entraînements au cornet







Des questions existentielles qui font débat : faut-il ou non mettre des poids sur le fond de tarte à la cuisson ?

N'y a-t-il que la tarte aux pommes qui doit être pincée ?

Faut-il beurrer son cercle pour le foncer ?











Cette fichue cartouchière qui m'aura donné beaucoup de mal 









 











Le délice des brioches et pains au lait pour le petit-déj mais surtout : le MIRACLE de la brioche à tête !








La fierté de faire de beaux croissants après 145520 essais 














La maîtrise du fondant....







 







... et de la découpe du millefeuilles (ouf !)







Surmonter ses craintes avec le saint-honoré qui regroupe des opérations délicates : la pâte feuilletée, la pâte à choux, la crème chiboust, le glaçage au caramel, la maîtrise de la douille à st-ho (Certaines en ont même acheté toute une panoplie pour être bien sûr de la maîtriser, hein Nou :D)










Les entraînements sur les thèmes de l'année (mariage, salon du jouet et fête du cinéma).























La joie d'avoir des anniversaires dans la famille pour s'entraîner !

Mais aussi les kilos qui s'accumulent...













Sans oublier les longues journées à s'entraîner à faire des CAP blanc... Ce qui relève quasiment de l'impossible dans nos cuisines de ménagère !









La veille de l'examen, le stress, les questions stupides que l'on se pose, la préparation de la mallette ("mais est-ce que tout va rentrer ??" => la réponse est non :D :D) 











Et vient alors la fin du CAP... le "clap" de fin, pas celui en chocolat ou en pâte d'amande qu'on a tous essayé de faire pour décorer les entremets sur le thème du cinéma, mais celui qui dit que tout est terminé. Le retour à la vie "normale" qui est difficile à vivre, on a d'ailleurs gentiment surnommé notre déprime post-examen, le CAP blues. J'ai mis plus de 3 semaines à remettre mes pieds dans la cuisine mais j'ai enfin réussi à reprendre mes repères !

J'attends maintenant les résultats qui arriveront le 5 juillet, venez faire un tour sur ma page Facebook si vous souhaitez connaître le verdict :)  - clic -

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. C'est une année riche en apprentissage, partage et connaissances que tu viens de passer ! quelle chance, quelle motivation et témérité !! Mais cela devait être bien difficile aussi ! J’aimerai aussi pouvoir passer mon CAP pâtisserie en candidat libre, mais ça doit être le parcours du combattant !! En attendant je te souhaite que le meilleur et bien sûr d'obtenir ce CAP, mais pour ça, je crois que ça n'est qu'une formalité !! Bravo !!

    RépondreSupprimer
  2. Superbe ton article Mélanie ! Nostalgique mais plein de bons souvenirs et de motivation ;) Merci à toi et bravo pour cette année... Bonne continuation !
    Bises.

    RépondreSupprimer
  3. Ce plat est très délicieux, pourtant je pense que c'est pas facile à le faire

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :


1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) A côté de Commentaire, sélectionner Nom/URL dans la liste si vous n'avez pas de compte Google ou autre
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Continuer puis Publier un commentaire


Voilà : c'est fait !